Bansky : retour sur ce qui a fait son succès

Banksy est l’artiste de street art le plus célèbre au monde. Ses œuvres jaillissent des murs des bâtiments, alors que (presque) rien n’est connu sur son identité. Banksy est un fou, un génie, un rebelle ou un calculateur ? Est-il quelqu’un qui sait jouer le jeu des puissants du monde de l’art ou un artiste qui ne recherche que la gloire et l’argent ? Personne ne sait avec certitude. Toutefois, ce que l’on peut affirmer, c’est qu’avec seulement quelques bombes aérosols, il transforme les ruelles sombres en attractions touristiques réussies.

Que connait-on de Banksy ?

L’histoire raconte que l’artiste Banksy a commencé sa carrière dans les années 1990 à Bristol qui est connue comme étant la capitale mondiale du graffiti. Il faisait donc partie d’un collectif d’artistes. La légende raconte que c’est en essayant de trouver des moyens de travailler plus rapidement que la police, que Banksy a adopté sa technique classique du pochoir. Depuis le matin de 1994, les habitants de Bristol se sont réveillés devant une fresque dans laquelle un ours en peluche géant lançait un cocktail Molotov sur trois policiers anti-émeute. Sa renommée n’a cessé de croître, au rythme de son portefeuille presque interminable.

Qu’est-ce qui font de ses œuvres si exceptionnels ?

Les œuvres de l’artiste Banksy parlent des maux qui affectent la planète. Ils sont anti-guerre, anti-establishment, anti-consumérisme. Ils se moquent de l’hypocrisie et du style de vie égoïste des sociétés de consommation modernes. L’image d’une fille qui tombe du ciel en essayant de s’accrocher à un chariot de supermarché a été capturé depuis le mur d’un des quartiers les plus privilégiés de Londres. Une sculpture d’un Ronald McDonald vêtu de haillons (aux États-Unis), une cabine téléphonique de Londres contrôlée par trois espions en combinaison dans le centre de Londres constituent ses œuvres. L’un de ses plus récents c’est une corde dans laquelle trois pigeons protestent contre un oiseau « migrant » capturé il y a quelques mois.

Vendue 1,2 million, la peinture de Banksy s’autodétruit

L’action créatrice de l’artiste Banksy revient fortement pour faire parler d’art et pour faire réfléchir sur le monde milliardaire qui s’en nourrit. Le vendredi 5 octobre à Londres, lors de la vente aux enchères d’art contemporain, Sotheby’s, Banksy a probablement réalisé le geste artistique le plus puissant qu’on puisse imaginer. Il s’agit de l’autodestruction d’une de ses œuvres. La petite fille au ballon rouge en forme de cœur, icône de l’activiste anglaise depuis 2003, après le dernier coup de marteau qui lui a valu un million de livres, a glissé du lourd cadre doré et s’est retrouvée déchiquetée dans un mécanisme caché dans le cadre lui-même.

Les particularités de l’œuvre de Caravage
Les mystères du dernier tableau de Van Gogh enfin dévoilés