Comprendre l’interprétation de deux toiles de Picasso

Pablo Picasso est un peintre espagnol, un grand spécialiste du cubisme. Mais avant cette période, les toiles de l’illustre artiste se distinguait par des expressions figuratives. Ici, le bleu marquant la période où il était triste et sombre. La période rose quant à elle dominait lorsque son humeur devenait plus apaisée. Jusqu’en 2019, ces peintures se trouvaient au musée d’Orsay.

Période bleue ou rose : explications

En 1901 à Paris, Picasso exposait chez Ambroise Vollard, un célèbre marchand d’art français. Sur ses œuvres se découvrait l’usage des différentes couleurs primaires telles que le vert, le rouge et le jaune. Mais pour mieux exprimer ses états d’âme, il privilégiait surtout le bleu et le rose. D’après ses tableaux, ses admirateurs peuvent définir s’il s’agit de picasso période bleu et rose. Trouvez plus d’informations ici.

Durant la période mélancolique où il perdit son grand ami Carlos Casagemas suite à un suicide, il marquait ses toiles par la teinte bleue. A cette époque, le peintre découvrait la vie sociale désastreuse sur son entourage parisien. La population vivant alors dans une misère totale où la pauvreté et la mort régnait.

Peu à peu, ses toiles se couvrent d’une teinte rose. Il faut dire que l’artiste retrouve toute sa sérénité à ce moment. Le bleu s’efface peu à peu de ses œuvres pour faire place au rose. Au début, ses tableaux sont encore marqués par des teintes terreuses. Le bleu se remarque encore sur « L’Acrobate à la boule », œuvre réalisée en 1905. Puis, l’artiste commence à peindre les différents portraits roses de femmes dont il tomba amoureux.

Aperçu sur l’autoportrait bleu de Picasso

Parmi les œuvres durant la période bleue de picasso, l’œuvre la plus marquante est celle du fameux « Autoportrait bleu » qu’il réalisa en 1901.

La peinture est à admirer au musée national Picasso-Paris. C’est l’un des tout premiers tableaux que le peintre a créé lors de son époque bleue. Il était alors âgé d’une vingtaine d’années. C’était l’hiver et le peintre portait un manteau au col relevé. La tenue est uniforme et sa teinte est très sombre. Pour figurer encore plus la tristesse, l’artiste a voulu ici afficher des traits volontairement vieillissants. Une barbe rousse cache une patrie du visage. Ce point fait un peu référence aux tableaux de Van Gogh dont Picasso avait une forte influence.

Souvent, les peintures picasso période bleue étaient peintes la nuit. La couleur est un peu transformée par la luminosité de la lampe à pétrole. Il faut dire que les œuvres étaient faites pendant une période sombre de sa vie. Elles étaient dessinées durant la période où Paris sombrait dans une époque obscure où régnait la prostitution. Sur « L’Autoportrait », le célèbre artiste a voulu casser cet aspect sordide par une touche plus douce marquée par ses lèvres bien roses et charnues.

« Le meneur de cheval nu », une œuvre qui marque la fin d’une époque

A la fin de toiles issues de pablo picasso période rose, le peintre se pet à peindre « Le meneur de cheval nu » qu’il créa en 2 ans entre 1905 et 1906. Ici se termine également les peintures figuratives de l’artiste. Sur cette œuvre, Picasso veut montrer un aspect sculptural avec ses personnages. Ces derniers sont plongés dans un monde désertique. Les spécialistes concluent que ce paysage est une partie de l’héritage que le peintre a reçu suite à son séjour en Hollande. Sur cette toile se dévoile la cassure entre l’Antiquité et le monde moderne. L’œuvre exprime aussi un air révolutionnaire où le peindre commence à sa consécration dans le cubisme. L’artiste est alors âgé de 25 ans.

Connaissez-vous l’œuvre du peintre Jacques Truphemus ?
Zoom sur le peintre provençal Pierre Cornu